Périodes critiques du développement du chiot


Texte tiré de «Training your dog» de Joachim Volhard et Gail T. Fisher
Traduction de Madeleine Charest




0-49 jours ( De la naissance à 7 semaines )

Dans le but de maximiser le développement mental et psychologique d’un chiot, il est essentiel qu’il demeure avec sa mère, ses frères et sœurs jusqu’à l’âge de 7 semaines. C’est durant cette période que les chiots apprennent qu’ils sont des chiens. Au moment du jeu, ils pratiquent différentes postures physiques apprenant leur signification et l’effet qu’elles produisent sur les autres. Ils apprennent ce que cela fait de mordre et d’être mordu et le sens des différents aboiements. Cet apprentissage tempère leur propre activité de mordre et de japper.


Les chiots sont disciplinés par la mère d’une façon qu’ils comprennent clairement. Ils apprennent à se soumettre à son leadership. Ils apprennent ainsi à accepter la discipline. Si un chiot n’a pas appris à accepter le leadership dans ses interactions avec les autres chiens de la portée, son entraînement sera plus difficile. Les chiots qui sont séparés du nid trop tôt, auront tendance à être nerveux, enclins à japper et à mordre et à être moins réceptifs à la discipline. Souvent, ils sont plus agressifs avec les autres chiens. En général, un chien qui est vendu à une animalerie ou introduit dans une nouvelle demeure avant l’âge de 7 semaines ne réalisera pas son plein potentiel de chien et de compagnon.

7-12 semaines ( Période de socialisation )


C’est la meilleure période pour introduire un chiot dans le foyer de ses nouveaux maîtres. À cette période, on devrait faire connaître au chiot le plus de situations et de choses qui auront à jouer un rôle dans sa vie future. Par exemple, si vous voulez qu’il interagisse pacifiquement avec des animaux de ferme ou avec un chat, c’est à cet âge qu’il devrait les rencontrer d’une façon positive et non-menaçante. Si l’éleveur ne lui a pas déjà fait entendre des bruits comme celui de la balayeuse, d’un moteur, de circulation, c’est durant cette période que vous devriez le faire. Vous devriez aussi lui faire rencontrer différents types de personnes : des enfants, des hommes avec des barbes, des femmes avec des grands chapeaux, des personnes âgées.


À 7 semaines, le cerveau du chiot a atteint sa pleine maturité. Cependant, sa capacité de concentration n’est pas aussi développée que celle de l’adulte et son attention est de plus courte durée. Mais, il peut apprendre ! Non seulement le chiot peut apprendre mais il apprendra que cela lui soit enseigné ou pas. C’est à cet âge que l’apprentissage se fait de façon plus rapide. Tout ce avec quoi il entrera en contact laissera chez lui une impression durable comme jamais. Les comportements appris à cet âge le seront de façon permanente. Il est important de penser que votre chiot grandira et que vous ne devez tolérer aucun geste que vous lui refuseriez plus tard. C’est aussi le meilleur âge pour débuter un entraînement de façon non-punitive, prenant en considération ses limites physiques et sa courte capacité de concentration.


8-11 semaines ( Imprégnation des peurs )


Durant cette période, tout traumatisme, toute douleur ou expérience apeurante auront un effet plus durable sur le chiot que s’ils se produisent à n’importe quel autre temps. Par exemple; une visite chez le vétérinaire durant cette période, si elle s’avère désagréable pourrait rendre le chiot anxieux quant aux visites ultérieures. Pour éviter cela, apportez des jouets et des petites récompenses que vous donnerez au moment où vous attendez votre tour. Demandez à votre vétérinaire de donner des petites friandises et de lui prodiguer caresses et renforcements surtout après avoir fait des examens et donné les vaccins. Sous aucun prétexte ne devrait-il y avoir de chirurgie, comme la taille d’oreilles durant cette période.

En général, évitez les situations stressantes et continuez de socialiser et d’entraîner votre chiot de façon positive et non traumatisante.

12-16 semaines ( Établissement de la hiérarchie )

Cette période critique est aussi connue comme étant l’âge des coupures. C’est à cet âge que votre chiot commencera à vérifier qui sera le chef de la bande. À partir de 12 semaines, si votre chiot essaie de vous mordre, même en jouant, ou mord la laisse au moment de la marche ou de l’entraînement, c’est généralement un signe de domination. Le comportement de mordre devrait être complètement et absolument découragé à partir de l’âge de 13 semaines.
Un entraînement sérieux, s’il n’est pas déjà commencé, devrait débuter dès maintenant. Cela établira de manière facile à comprendre pour le chien que vous êtes le maître.
Quand vous assumez la responsabilité d’acquérir un chien, vous assumez la responsabilité de l’entraîner et de devenir son maître. À travers l’entraînement et certains exercices spécifiques, vous apprendrez à devenir le chef de meute.
Ces périodes critiques sont généralement les mêmes, sans égard à la race ou à la taille du chien. Les prochaines périodes critiques pourront varier dépendamment de la taille du chien. En général, les petits chiens expérimentent ces périodes plus tôt que les gros chiens.


4-8 mois ( Période de fugue )

C’est à cet âge que votre chiot testera vraiment ses ailes. Il s’aventurera et deviendra complètement sourd lorsque vous l’appellerez. Si ceci arrive durant une période d’entraînement, la réponse de votre chien au commandement « viens « sera de fuir dans la direction opposée. Maintenant que vous connaissez ceci, vous pourrez dire « Ah Ah « voici l’instinct de fuite.

Cette période dure généralement de quelques semaines à 1 mois et dépendamment de comment vous manierez votre chien, cela fera la différence entre un chien qui ignore votre appel et un chien qui répond promptement.

Cependant, jusqu’à ce que vous soyez sûr de l’entraînement de votre chien, gardez-le en laisse. Ne lui fournissez pas d’occasion de fuir, ceci n’ayant pour effet que de renforcer ce comportement indésirable.



6-14 mois ( Seconde période de peur )

Cette 2ième période de peur n’est pas aussi définie que la première. Elle est marquée par l’hésitation de votre chien, qui est maintenant rendu un adolescent, à se familiariser avec une situation nouvelle ou sa peur soudaine devant quelque chose de familier.
Afin de mieux traverser cette période, soyez patient, soyez gentil, ne forcez pas votre chien à faire quelque chose d’apeurant pour lui et par-dessus tout continuez votre entraînement de façon à lui procurer un certain leadership d’une manière rassurante et familière.

1-4 ans (Maturité )

Cette période critique est souvent marquée par un accroissement de l’agressivité et par une nouvelle vérification de votre leadership.
L’agressivité accrue n’est pas nécessairement négative. Cela veut dire qu’un chien, qui, jusqu’à maintenant était super amical deviendra un bon gardien et jappera si quelqu’un arrive. Cela peut vouloir dire aussi que 2 chiens qui auparavant étaient de bons copains ne peuvent plus s’entendre lorsqu’ils se rencontrent.
Si à maturité votre chien essaie encore de vous tester, maniez-le fermement et continuer l’entraînement. Entraînez-le régulièrement durant cette période de vérification, l’encourageant s’il répond bien à vos attentes.
Plusieurs chiens ne manifestent pas de changement notable durant cette période. Si cela arrivait, vous serez préparé et pourrez mieux comprendre ce qui se passe et vous traverserez mieux, vous et votre chien, cette période.
Bien du plaisir avec votre compagnon !